Comment diminuer les rages alimentaires? - Alimentation Consciente

Comment diminuer les rages alimentaires?

Comment diminuer les rages alimentaires?

Avoir des rages alimentaires ce n’est pas quelque chose de normal. Il n’est pas évident de résumer les trucs et cette problématique dans un article, car les raisons de ces rages alimentaires peuvent être multifactorielles. Ce peut être parfois très complexe car autant les aliments consommés que les émotions peuvent jouer dans cette problématique.

Voici quelques trucs qui pourront vous aider si vous avez cette problématique, mais comprenez bien que ça peut ne pas tout régler et que vous aurez peut-être besoin d’une aide externe pour vous aider. N’hésitez pas à trouver l’aide nécessaire!

Qualité alimentaire

La qualité des aliments consommés peut influencer vos envies et rages alimentaires.

  • Assurez-vous de consommer le 1/4 de votre assiette aux repas de féculents à grains entiers.
  • Assurez-vous de consommer le 1/4 de votre assiette de protéines aux repas (viande, poisson, noix, légumineuses, oeufs, lait et substituts, etc.)
  • Ne sautez pas de repas et consommez des collations entre les repas si vous avez faim. Voir mon article sur les collations pour des suggestions de collations adéquates.
  • Assurez-vous de consommer une alimentation riche en fibres. Mon article sur les fibres peut vous y aider

Une alimentation riche en fibres, équilibrée en glucides (féculents à grains entiers, fruits, lait et substituts) ainsi qu’en protéines permet de réguler les fringales et les rages de sucres. Sauter des repas ou s’empêcher de manger lorsqu’on a faim est la pire chose à faire pour contrôler votre poids et vos rages. Il faut manger lorsque le corps le demande, mais mangez à votre faim (ni plus ni moins, en choisissant des aliments variés).

Éliminez la restriction

Vous ne mangez pas de pâtisseries ou de chocolat car ce n’est pas « santé » et qu’on entend constamment que c’est engraissant? Pour diminer les rages, il est primordiale de se permettre de manger de tout. Il n’y pas d’aliments engraissants, il y a seulement des quantités engraissantes.

Vous avez le goût de chocolat? Pourquoi ne pas contenter votre envie par un bon chocolat. Prenez un petit morceau et dégustez-le sans culpabilité.

La culpabilité augmente les rages et les compulsions, il faut bannir cette émotion de votre vie! Voir mon article sur les régimes pour comprendre le cercle vicieux de la restriction.

Tous les aliments ont leur place dans une alimentation variée. Un petit chocolat ou un bol de chips une fois de temps en temps ne vous fera pas prendre de poids lorsque vous les consommez si vous avez faim et que vous arrêtez de manger lorsque vous êtes rassasié (oui tout un défi, mais en travaillant cette problématique c’est tout à fait possible!).

Écoutez votre corps

C’est plus facile à dire qu’à faire pour bien des personnes (et croyez-moi j’ai longtemps fait parti de ces personnes!). Ce n’est pas facile à expliquer en quelques lignes non plus. Mais sachez que lorsque vous avez faim et que vous consommez des aliments, votre corps utilisera l’énergie des aliments peut importe sa provenance (chocolat ou légume par exemple).

Par contre, si vous mangez lorsque vous n’avez pas faim (par envie ou pour gérer vos émotions), votre corps est alors plus enclin à stocker l’énergie sous forme de réserves (de gras).

Apprenez à différencier vraie faim (gargouillement dans le ventre) et fausse faim (j’ai le goût de grignoter).

Le goût de grignoter et de manger sans faim peut arriver pour plusieurs raisons :

  •  Par habitude
  • Pour combler vos émotions (frustration, fatigue, stress)
  • La vue d’un aliment qui réveille votre appétit
  • Votre alimentation n’est pas équilibrée

Il faut alors trouver des stratégies pour éviter de manger sans faim.

Finalement

La clé du succès est d’apprendre à apprécier une multitude d’aliments et à les déguster (déguster permet d’être plus satisfait avec des quantité d’aliments plus petites). Apprenez à écouter votre corps, à vous respecter, à éliminer la restriction et la culpabilité et réapprendre à avoir une meilleure relation avec votre corps et votre alimentation.

Abonnez-vous!

Vous avez aimé cet article? Abonnez-vous à l‘infolettre d’Alexandra Leduc nutritionniste et recevez GRATUITEMENT un mini livre numérique ainsi que toutes ses chroniques et recettes à chaque semaine directement dans votre boîte courriel.

De l’inspiration gratuite pour rendre votre vie extraordinaire!

  • Vicky Desrosiers

    J’ai commencé à mettre en pratique et c’est étonnant! Si tout à coup, le goût me prend de grignoter… Je m’arrête un instant pour évaluer : Est-ce que j’ai faim? Qu’Est-ce qui vient de ce passer pour que j’ai soudainement le goût d’un aliment sucré… Pas facile à gérer mais c’est un début 😉 Merci à toi de partager ces trucs pour nous faire prendre conscience!